La représentation de l’association française «Comité International pour la protection des Droits de l’homme» en République de Turquie

Uluslararası İnsan Haklar Koruma Komitesi.

Turan Güneş Bulvarı, 100, ofis 14, Çankaya, Ankara, 06550.

« A la confluence de trois mondes, la Turquie est le pivot stratégique de l’Eurasie. Au milieu du chaos oriental, de l’imbroglio balkanique, des soubresauts caucasiens, elle est un îlot de stabilité. Du fait de sa position géographique entre terre et mer, la Turquie essuie le ressac de l’éternelle lutte entre puissance terrestre et océaniques. » (JOSSERAN Tancrède, LOUIS Florian, PICHON Frédéric, Géopolitique du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Du Maroc à l’Iran, PUF 2012.)

La Turquie est un pays très riche culturellement, avec un rayonnement international, tant en terme d’histoire, que d’économie et de politique. La complexité de ce pays en plein essor résulte de plusieurs composantes : tout d’abord l’Histoire de la Turquie, ensuite sa position et ses réseaux géostratégiques, son identité culturelle, sa politique intérieure et extérieure et pour finir son économie.

A présent, il est important de comprendre la position de la Turquie dans le monde. Il faut savoir que la Turquie est entourée de trois continents : l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Elle est également bordée par trois mers : La mer Méditerranée, la mer Egée et la Mer Noire. Du fait de sa position, la Turquie sert de « pont » pour faire le lien entre l’Orient et l’Occident. En effet, elle est cœur d’un trafic d’influence entre les trois continents. Et elle a réussi à en tirer profit. Effectivement, étant en lien direct avec l’Europe, elle a su développer ses relations avec les différents pays européens. Elle a également pu tisser des liens forts avec la Russie grâce à la mer Noire. Mais aussi avec les pays des Balkans, le Caucase, le Moyen Orient et même les Etats Unis. Il est également possible de noter le développement des relations commerciales sino-turques. Le détroit du Bosphore illustre parfaitement ces propos, et montre l’importance de la position turque, en étant un véritable lieu de trafics, de flux, et d’échanges.

La Turquie a donc été capable de confirmer sa position, en créant un réseau d’influence important et en développant ses relations commerciales avec le reste du monde.

Pour le Comité International pour la Protection des Droits de l’Homme la représentation en Turquie est stratégique. Conscient de l’importance de la Turquie, le CIPDH a formé une équipe de spécialistes et d’experts pour la représentation en Turquie.

La représentation s’ouvre aux fins de la réalisation de l’activité de du nom et de la part de l’Association, y compris :

  • les représentations et la défense des intérêts de l’Association sur le territoire de la République de Turquie;
  • prêter de l’assistance juridique pour la protection des droits et libertés conformément à la législation de la République de Turquie, de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, de la Convention Européenne sur la protection des droits et libertés de l’homme,
  • diffuser parmi la population les idées exprimées dans le Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et dans d’autres chartes internationales de ce caractère,
  • organiser, préparer et réaliser des missions humanitaires et les actions de bienfaisance,
  • répandre l’information sur les personnes physiques et juridiques, méritant la reconnaissance spéciale de leurs acquis dans la lutte pour le respect des droits de l’Homme,
  • faire l’analyse et mener la statistique des faits divers liés à l’infraction aux droits de l’homme,
  • contribuer au développement des relations entre les associationsde la République de Turquie et de l’Union Européenne, travaillant dans le domaine de la protection des droits de l’homme,
  • la Consultation des juristes turcs sur les questions du droit international dans le domaine de la protection des droits et les libertés de la personne.
  • l’Exercèrent de l’aide juridique et la représentation des intérêts des citoyens turcs dans la Cour Européenne des droits de l’homme.
  • contribuer au développement des relations entre les associationsde la République de Turquie et de l’Union Européenne, travaillant dans le domaine de la protection des droits de l’homme.

Le Directeur de la représentation  du CIPDH en Turquie

Monsieur Eşref Soysal