Accueil

En Biélorussie n’aiment pas les défenseurs des droits de l’homme

Les juristes russes, les membres du Comité International pour la Protection des Droits de l’Homme, contribuaient à l’achèvement du conflit avec l’arrestation des membres des organisations de défense des droits de l’homme en Biélorussie.

La milice a livré la citoyenne de la Russie, trois citoyens de l’Ukraine et trois — la Biélorussie, qui étaient retenus samedi à Minsk, communique le Comité du contrôle international.

Comme auparavant a communiqué le centre biélorusse de défense des droits de l’homme “Vesna”, sept défenseurs des droits de l’homme et les experts étaient retenus dans le bureau du front populaire Biélorusse, où devait passer le séminaire sur les problèmes des prisons et la réformation du Ministère des Affaires intérieures. Parmi les arrêtés il y avait un président du comité Biélorusse De Helsinki Oleg Goulak, les participants biélorusses de l’action Liudmila Isakova et Alexandre Sosnov, la Russe Olga Salomatova du fonds De Helsinki des droits de l’homme, ainsi qu’Alla Bon, Vadim Pivovarov, Oleg Martynenko de l’Ukraine.

La milice a donné un sur tous la prévention de la violation de la législation de la tenue des actions massives, qu’ils n’ont pas signé, communique le comité.

Les spécialistes du Сomité International pour la Protection des Droits de l’Homme remarquent la violation répétée des droits de tous, qui protège les droits de l’homme à Belorroussii. Dès que la situation est donnée à la publicité, le problème lui-même disparaît.