Accueil

Qui sommes-nous ?

Comité  International pour la Protection des Droits de l’Homme est indépendante de tout gouvernement, de toute tendance politique, de toute puissance économique et de tout groupement religieux. Nous attirons votre attention que le CIPDH essentiellement financée par ses membres et les dons de particuliers.
CIPDH est un groupe des spécialistes dans de divers aspects de l’activité. Les avocats, les juristes, les médecins, les fonctionnaires, les hommes de l’art et les savants étant les membres du CIPDH – contribuent à l’affaire de la protection des droits de l’homme.

Le but principal du Comité  International pour la Protection des Droits de l’Homme consiste à promouvoir partout les droits et libertés inscrites dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et autres textes fondateurs, en particulier le Pacte Internationale sur les Droits Civiles et Politiques.
Afin d’atteindre le but statutaire le Comité  International pour la Protection des Droits de l’Homme réalise les tâches suivantes:
•    accorde de l’aide juridique en matière des législations européennes et mondiales à ceux qui en ont besoin ;
•    diffuse parmi la population les idées exprimées dans le Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et dans d’autres chartes internationales de ce caractère;
•    Conduit l’activité pour l’organisation des missions humanitaires et les actions de bienfaisance ;
•    répand l’information sur les personnes et les organisations, méritant la reconnaissance spéciale de leurs acquis dans la lutte pour le respect des droits de l’Homme, au moyen de l’utilisation des médias, des éditions imprimées et des systèmes électroniques (INTERNET);
•    réalise le soutien financier et consultatif, y compris le soutien par le personnel, des établissements publics et des particuliers, méritant la reconnaissance spéciale de leurs acquis dans la lutte pour le respect des droits de l’Homme;
•    fait l’analyse et mène la statistique des faits divers liés à l’infraction des droits de l’homme  et leurs influence sur la société;
•    contribue au développement des relations entre les associations des pays de l’Union Européenne et des autres pays, travaillant dans le domaine de la protection des droits de l’homme.
•    Met en place un programme de soutien financier des catégories de population socialement peu protégées (invalides, enfants seuls, personnes âgées seules, etc.)