Accueil

Sanctions occidentales : “La Russie sortira renforcée”, assure Lavrov

Sanctions occidentales : “La Russie sortira renforcée”, assure Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’est déclaré confiant dans la capacité de son pays à faire face au choc économique créé par les sanctions occidentales, lors d’un entretien exclusif accordé à France 24.

Malgré l’effondrement du cours du rouble, le pouvoir russe assure ne pas être destabilisé. C’est en tout cas le message que le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a voulu faire passer lors de son entretien exclusif accordé à France 24, diffusé mardi 16 octobre.

“La Russie ne va pas seulement survivre [aux sanctions occidentales], elle en sortira renforcée”, a déclaré le diplomate, alors qu’une intervention vigoureuse de la banque centrale russe peine à juguler la plongée de la monnaie russe.

“Bien sûr que ça nous touche, nous ne prenons aucun plaisir à être sanctionné” a concédé Sergueï Lavrov, avant de dénoncer des mesures imposées par l’Union européenne (UE) sur ordre de Washington, afin, affirme-t-il, de provoquer un “changement de régime” à Moscou.

“Nous avons surestimé l’indépendance de l’UE en matière de politique étrangère”, a ajouté le chef de la diplomatie russe, sous-etendant que l’Europe ne faisait que suivre les injonctions des États-unis.

Soutien russe à “l’intégrité territoriale de l’Ukraine”

Le ministre russe des Affaires étrangères est en outre revenu sur la crise ukrainienne, principal sujet de discorde avec les diplomaties occidentales. Ces dernières ont imposé une série de sanctions économiques contre la Russie après avoir accusé Moscou de soutenir militairement les insurgés séparatistes de l’est de l’Ukraine.

Une accusation que Sergueï Lavrov a rejetée du revers de la main, insistant au contraire sur l’importance de “l’intégrité territoriale” de l’Ukraine aux yeux de Moscou. Le chef de la diplomatie russe a apporté son soutien aux demandes des rebelles des régions de Donetsk et Lougansk, qui insistent pour que les accords de cessez-le-feu comprennent un véritable volet économique.

“La reprise des interactions économiques entre ces régions et le reste de l’Ukraine est absolument impérative et nous ne comprenons pas pourquoi le président [ukrainien] Porochenko a signé un décret qui vise à les couper économiquement, financièrement, et socialement du reste de l’Ukraine”, a déploré le chef de la diplomatie russe.

“Nous ne sommes pas en train de suggérer la fédéralisation, ni l’autonomie ou la décentralisation […]. C’est aux Ukrainiens de discuter de la façon dont les régions élisent ou sélectionnent leurs dirigeants, quel type de partage pour les impôts ils souhaitent entre les autorités centrales et les régions”, a ajouté Sergueï Lavrov.

Le ministre des Affaires étrangères russe a également abordé tous les grands dossiers géopolitiques du moment – du nucléaire iranien au conflit israélo-palestinien en passant par les relations de la Russie avec l’Otan.

Par FRANCE 24